Skip to main content

Full text of "PDF de Mehdi"

See other formats


Le Jugement de Takfir sur un individu specifique ne 
revient qu'aux savants enracines dans la science (n°l) 



^ 




Mehdi Abou Abdirrahman 

www. spfbirmingham . com 

11/28/2011 




Toute la louange a Allah; nous Le louons et demandons Son aide et 
nous cherchons refuge en Lui contre nos propres maux et contre 
nos mauvaises actions; celui qu'Allah guide personne ne peut l'egarer et 
celui qu'Allah egare personne ne peut le guider. 

J'atteste qu'il n'y a de divinite adoree avec verite qu'Allah, Lui Seul : II 
n'a aucun associe, et j'atteste que Mohammad J^ 3 Up Jh\ J^> est Son 
serviteur et Son Messager. 

La traduction du sens de la parole d'Allah dit : 

A 

"O les croyants ! Craignez Allah comme II doit etre craint. Et ne 
mourez qu'en pleine soumission." 

[Ali 'Imran : 3 : 102] 

La traduction du sens de la parole d'Allah dit : 

A 

"O Hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a crees d'un seul etre, 
et a cree de celui-ci son epouse, et qui de ces deux-la a fait repandre 
(sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au 
Nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez Allah de 
romp re les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement." 

[An-Nisa : 4 : 1] 

La traduction du sens de la parole d'Allah dit : 



"O vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu'Il 
ameliore vos actions et vous pardonne vos peches. Quiconque obeit a 
Allah et a Son messager obtient certes une grande reussite." 

[Al-Ahzab : 33 : 71-72] 



Ensuite : 

La meilleure parole est la parole d'Allah et la meilleure guidance est la 

guidance de Mohammad jX» j ^ ^ J**- Les pires choses sont celles qui 

sont inventees (dans la religion), et toutes les choses inventees (dans la 

religion), sont des innovations, et toutes les innovations sont des 

egarements, et tous les egarements sont en Enfer. 

Ceci etant dit: 

Voici une parole du Mufti d'Arabie Saoudite son Eminence Cheikh 

A 

'Abdel-'Aziz Ali Cheikh qu'Allah le preserve qui, de maniere explicite, 
etablit que le jugement de takfir (juger quelqu'un mecreant) sur un 
individu specifique ne revient qu'aux savants enracines dans la 
science. 

Le Cheikh qu'Allah le preserve fut questionne de la maniere suivante : 

Question : 

'Je sais que celui qui se moque d'un point de la Legislation d'Allah et de 
Son Messager ^LjJpiii JL? est en grand danger qui arrive au degre de 
mecreance, est-il done correct que je decrive celui qui commet cela 
comme etant mecreant ou que dois-je faire ?" 



Qu'Allah vous recompense en bien. 

Fayf al bnou 'Abdillah Ach-Chouraym. Quartier de Rabwah. 



Reponse: 

"Celui qui se moque d'un point de la religion ou se moque d'Allah Le 
Tres-Haut ou du Messager d'Allah JL- 3 Up k\ J^> est un mecreant, 
apostat et la preuve de cela est la parole d'Allah Le Tres-Haut (dont la 
traduction du sens est): 

" Dis: «Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que 
vous vous moquiez? Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejete la 
foi apres avoir cm." 

Sourate At-Tawbah v. 65-66. 

Voila done le jugement de celui qui se moque ; mais il est obligatoire 
pour poser ce jugement sur une personne specifique de (lui) 
dresser les preuves et que Pon sache que les conditions pour le 
juger mecreant soient reunies et que les empechements (qui 
empechent de poser ce jugement) soient leves et ceci ne doit 
venir que d'un savant enracine dans la science qui sait dresser les 
preuves de maniere correcte et connait les conditions pour 
juger quelqu'un (une personne specifique) mecreant et qui 
connait les empechements qui empechent de poser ce 
jugement. Et je desire conseiller mes freres en Islam en general 



et les etudiants en science islamique en particulier qu'ils 
prennent garde a tomber dans cette voie car c'est un sujet ou les 
pieds peuvent glisser et les comprehensions peuvent s'egarer et 
qu'ils renvoient cette affaire a ses gens (qui en sont capables : les 
savants enracines dans la science)". 



Source : 

Magazine "Ad-Da' wa" titre n°3- numero de magazine 1797 en date du 
29 Rabi' Al-Awwal 1422 h. correspondant au 21 Juin 2001 page 40.